Vous êtes sur le BLOG

A'amu raconte l'aura de Vahine

Mis à jour : sept. 27

"Nous étions une fin d’après-midi, Vahine venait de glisser au creux de  mes mains surprises des mape encore tout chauds et avec un clin d’œil complice m’a dit : tiens ça te fera des châtaignes ! ... le châtaignier n’est pas un arbre indifférent dans mon histoire, elle le savait ! Et très satisfaite de son petit effet, elle s’est alors assise devant moi sur un muret, en remontant son pareo pour plus de confort, et m’a regardée, les yeux brillants, savourer son offrande… Oh quel mana elle pouvait dégager !…"


C'est ainsi que l'artiste peintre A'amu - également RAW Tahiti artiste - décrit "l'aura de Vahine" qu'elle voudra alors immédiatement photographier. A'amu, porte bien son nom : avec elle en effet, chaque petite anecdote se transforme en une histoire à conter. Chaque rencontre aussi.

Vahine, c'est Vahine Tauaroa. A'amu l'a rencontrée il y a 10 ans, une "vahine Aito" nous dit-elle, "qui m'a profondément inspirée". L'occasion pour l'artiste de réaliser plusieurs aquarelles sur cette femme et sa famille. Plus que centenaire, Vahine s'est éteinte l'année dernière, mais A'amu l'a doublement immortalisée avec ce cliché en exécutant une peinture à partir de celui-ci, témoin de ce doux moment de partage. "J’ai adoré la complicité qui s’est immédiatement  installée entre nous et c’est aussi pour cela que je l’ai autant peinte."


Le bleu d'un regard ocre...


Dans « Au-delà de leurs vies, Maupiti mon amour », Daniel Margueron retrace l'histoire vraie d'André Ropiteau et de la captivante Vahine Tauaroa. 3 réalisations sépia de l'aquarelliste A'amu viennent naturellement enrichir cette monographie. Avec "L'Aura de Vahine", le lecteur pourra également apprécier "le montage" du dos de couverture du livre réunissant André, Vahine et leur fils Paul. "Montage" car il n’existe en réalité aucune photo représentant le couple et leur enfant ensemble. "Mes pinceaux ont tenu à combler cette absence (...) "

"Quand Vahine m’a raconté sa rencontre avec André, et comment ses yeux bleus l’avaient tant touchée, j’ai cherché une photo qui pouvait représenter et exprimer le mieux ce regard si important pour elle. J’ai cherché à rendre ce regard bleu dans l’aquarelle pourtant ocre et sépia. Ainsi est née l’aquarelle qui les représente tous les trois, la peinture essayant de remplacer là, ce que la pellicule n’avait pu fixer à jamais…"


Le feu des souvenirs...


La troisième aquarelle sélectionnée pour le livre représente Vahine et son fils Paul en 1938 - prise par André - puis 72 ans plus tard, tels que A'amu les a connus à Maupiti. C'est surtout le travail de composition de cette aquarelle qui a retenu l'attention de l'artiste. "Comment montrer la permanence et la chaleur des liens entre une mère et son enfant, malgré le passé tragique et la vie qui passe ?, questionne la peintre. "Paul n’a connu son père que pendant le séjour de quelques mois où il est revenu à Maupiti avant d’être mobilisé pour la guerre et ne plus jamais y revenir…. Avec cette illustration, A'amu a "donc fini par mettre entre l’évocation de leur présent, celui de leur passé, en le faisant vibrer « sous le feu des souvenirs »…


Peindre les gens... et les dépeindre.

La collaboration de longue date et sur de nombreux projets entre A'amu et Daniel Margueron "tient tout simplement à notre histoire et nos intérêts communs pour la Polynésie, son peuple et sa culture. J’ai tout simplement adoré collaborer avec Daniel qui me laisse toujours, en totale confiance, carte blanche pour les illustrations. (..) J’apprécie la qualité de nos échanges, la rigueur intellectuelle, et son souci de parler toujours le plus justement et respectueusement possible de ce qu’il recherche et découvre sur les trajectoires de vie auxquelles il est amené à s’intéresser. A vrai dire il serait bien mieux placé que moi pour parler de son travail d’écriture..."


A'amu conclut : "Je continue plutôt de me mobiliser prioritairement sur les commandes de portraits familiaux , tant j’aime « peindre les gens »".



Informations pratiques

  • "Au-delà de leurs vies, Maupiti mon amour" est édité chez Api Tahiti éditions et dédicacé demain Samedi matin le 20 Juin à la librairie Klima, puis le 04 juillet chez Odyssey.

  • A'amu présente plusieurs oeuvres sur notre plateforme illustrant « Hiro et Hina, balade au cœur des légendes de Bora Bora et autres îles », écrit par Patrick Chastel. Retrouvez ses oeuvres ici



  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

Lire les condition Générales de Ventes

© 2020 par RAW TAHITI - Taina CALISSI

TAHITI & ses îles - Taiarapu Est - Afaahiti