Vous êtes sur le BLOG

HERE "raconte" les goûts de notre enfance

Mis à jour : sept. 26

C'est un peu dans un univers ouaté, pastel et doux, que vous entrerez lorsque vous pousserez la porte du Hei, le restaurant du front de mer à Papeete. Pas seulement parce que sa décoration d'intérieur y invite mais aussi parce que l'artiste Here y a installé ses oeuvres gourmandes, fraîches et sucrées, qui nous rappellent tant le goût de notre enfance.


« ‘Oia ta’u nuna’a e ‘ai te peu tumu mai te tihota..." (Oui mon peuple mange la culture comme il mange le sucre...). C'est une phrase qui intrigue et que le visiteur pourra lire sur le cartel apposé près de deux toiles de Ti'i ( ou Tiki) que Here a pris soin de détourner et de transposer dans un univers qui sent bon la friandise : des pommes d'amour et un cornet de glace. L'angle est inhabituel, original mais ... "pas forcément artistique" du point de la jeune femme.... Du moins, Here relativise sa démarche : " je ne vois que "l'expression" là où les gens parleraient de "monde artistique" . Elle explique : "Je me considère comme quelqu’un qui propose sa vision du monde à travers plusieurs techniques et je continue à apprendre tous les jours".

"J’aime à penser qu’au delà du sacré, les ti'i sont joyeux, joueurs et bienveillants."

Pour autant, elle préfère laisser les spectateurs ressentir sa proposition. "Ce qui est perçu ne dépend pas de moi." concède-t-elle. Au Hei, vous découvriez ainsi une exposition à deux versants, tous deux parties intégrantes de la vie polynésienne : des mets de notre enfance d'une part et d'autre part, des oeuvres ayant pour fil conducteur des ti'i aux formes ovoïdes tout droit sortis de l'imaginaire de Here ; un sujet qu'elle aborde depuis sa première année au Centre des Métiers d'Art (CMA) en 2016 et sur lequel elle a décidé de poursuivre en 2020.


"Je reprends souvent un peu de mes créations précédentes et je les décline... Les ti’i sont la représentation des dieux ou d’ancêtres divinisés. (...) J’aime à penser qu’au delà du sacré, ils sont joyeux, joueurs et bienveillants. Ils sont simples, ronds et je les trouve pour ma part mignons." Les couleurs des ti'i sont pour la majeure partie tendres, apaisantes : "Je les ai travaillés avec des sentiments de joie en référence au fait qu’à l’époque (et toujours aujourd’hui) les ti’i étaient chargés en mana. Je les charge de joie et de pensées positives. Ma pensée directrice dans la vie est : « faire sincèrement ». S’il m’arrive d’être énervée, j’arrête et je vais m’aérer l’esprit."

"HERE nous embarque dans ses souvenirs et, à la façon d'un projecteur, pose sur la toile un ensemble d'éléments narratifs."

Il faut croire que l'artiste est prolifique puisque l'établissement la contactait en Juin dernier pour une validation du projet début juillet et une installation de l'Exposition HEI le 3 août dernier. "Etant donné que c’est un restaurant, j’ai voulu faire une partie gustative. J’aime créer en fonction de l’endroit ou de la personne." On trouvera en effet, dans le premier espace du restaurant une série de toiles déclinant des fruits tropicaux typiques tels le autera’a ( le badamier) , le uru ( fruit de l'arbre à pain), le mape (châtaignier tahitien), la noix de coco, ou encore le ramboutan, sorte de litchee chevelu...


Chaque tableaux est travaillé avec l’empreinte des feuilles de chaque fruit, une technique que l'artiste a abordée l’année dernière. "Toutes les feuilles qui ont servi à la création de mes toiles proviennent de mon jardin à l’exception de celle du mape". "Après avoir travaillé le fond, j’ai représenté ma façon de consommer ces fruits puis créé pour chaque toile des motifs inspirés du sujet de celle-ci."


"J'ai l’espoir de voir ma Polynésie fière et consciente de nos richesses."


HERE nous embarque alors dans ses souvenirs et, à la façon d'un projecteur, pose ainsi sur la toile un ensemble d'éléments narratifs. "Par exemple, sur celle du autera’a il y a les fruits en tas, la noix entière mais aussi cassée" . "C'était compliqué de les avoir entières lorsque j'étais petite - se souvient Here - puis les cailloux que l’on utilisait pour extraire l’amande". "Le cailloux nous rappelle aussi les maintes fois où l'on s'écrasait les doigts avec" s'amuse Here un peu nostalgique. "En somme, je perpétue les bons moments de mon enfance"



Si Here propose majoritairement des toiles ici, elle présente aussi quelques gravures, une technique qu'elle a découverte au CMA et aimé grâce à la professeure qui lui a enseignée en 2ème année. "La gravure est pour moi une manière de m’exprimer, de décliner mes sujets. Les matières sont différentes mais je remarque que le point commun dans ma façon d’appréhender mes différents projets est la composition".


HERE refuse de faire de la crise sanitaire un sujet central de son quotidien. Le confinement n'aura d'ailleurs pas impacté sa créativité mais au contraire la conforte dans sa " prise de conscience de l’importance du moment présent, relativiser, redoubler de positivité". Avec cette exposition aux saveurs douces, Here confie "J'ai l’espoir de voir ma Polynésie fière et consciente de nos richesses."


Aller sur la page de HERE

Infos pratiques

Exposition : HEI

Lieu : Restaurant Hei, front de mer Paofai, Tahiti

Date : jusqu'au 03 Octobre 2020.

Oeuvres : 18 toiles, techniques mixtes ; dimensions de 20*20cm à 120*100cm ; une parure en nacre (collier + boucles d’oreilles) et un lot de 6 cuillères à glace en nacre.




  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

Lire les condition Générales de Ventes

© 2020 par RAW TAHITI - Taina CALISSI

TAHITI & ses îles - Taiarapu Est - Afaahiti